Co-Meet: 8-10, rue Saint Marc - 75002 Paris - Tél : 01 43 36 93 47

Société : et si vos voisins revenaient au cœur de vos relations sociales ?

Facebook Twitter Google Plus email
Join the Facebook group
boitevoisin

Il était encore un temps où tout le monde connaissait ses voisins, avec qui nous avions des relations régulières, chez qui l’on s’invitait mutuellement, avec qui on pouvait fréquenter les mêmes endroits, partager les mêmes activités… Le développement de l’urbanité et de l’individualisme a peu à peu fait disparaître ce cercle relationnel, pour les remplacer par de nouveaux « amis » sur facebook ou autres réseaux sociaux que l’on cumule à foison.

Mais l’économie collaborative et l’internet 2.0 ont généré un renouveau des relations de voisinnage, à travers différents services, marchands ou non d’ailleurs, qui signent peut-être l’instauration de nouveaux cercles de proximité, plus réels et moins virtuels. Peut-être une nouvelle “voisinophilie”?

Relocaliser ses relations, ses besoins du quotidien, ses circuits de distribution et d’entraide, avoir accès à des objets ou des expertises de manière plus proche et plus conviviale, recréer du lien social humanisé dans son périmètre de vie réelle, autant de motivations qui font que vos voisins de paliers ne seront peut-être plus des inconnus et qu’ils réintégreront le quotidien de vos relations. 

Exemples :

machLamachineduvoisin.fr, un site qui met en relation les personnes cherchant à faire leur lessive et celles souhaitant partager leur machine à laver (posté par Nadia).

dinnerDinnersurfer.fr, un site danois qui transforme les voisins en fournisseurs de plats cuisinés à emporter, en permettant à ses utilisateurs d’afficher ce qu’ils mijotent, pour quelle heure et à quel prix (posté par Caro)

pimpPumpipupe est un dispositif de stickers à coller sur sa porte d’entrée ou sa boîte aux lettres qui permet de signaler à ses voisins que l’on peut prêter son votre fer à repasser ou sa machine à laver… en échange d’un vélo ou d’une télé (posté par Co-meet)

sharevoisinSharevoisins met en relation les voisins pour qu’ils s’empruntent et partagent des objets du placard ou la perceuse de Bernard (posté par Co-meet)

partagefrigoPartagetonfrigo est un site convivial qui permet de hacker des frigo dans son immeuble, en entreprise ou dans tout autre lieu de vie, et d’organiser des apéros collectifs (posté par Samuel)

boitevoisinEn Suisse, des boîtes d’échange entre voisins sont installées dans les rues par une association pour développer les échanges, les relations, les contacts dans son quartier (posté par Sébastien)

scénarios :

Ces scénarios sont ceux imaginés par les membres de la communauté autour du thème des voisins réalisé lors de la SmartIdéa récemment organisée

 

Caro imagine un réseau social fermé, regroupant les habitants d’un immeuble, d’une rue ou d’un quartier, où chacun aurait un profil déclinant ses expertises, disponibilités et services, et un agenda pour s’entraider entre voisins

 

• Cynthia imagine une pièce à vivre commune par immeuble, sur le principe des pièces dans les résidences étudiants, avec un mobilier et un équipement récupéré et partagé, qui deviendrait un lieu de réunion, d’échange, de vie entre voisins

 

• Nadia imagine un système de partage et de troc de compétences (et non plus d’objets), entre sa voisine coiffeuse et le voisin pâtissier, entre le voisin médecin et le voisin chauffagiste, tel un Pages Jaunes de voisins

 

• Nicolas imagine un pack ou un kit pour des “ambassadeurs de voisins” qui mettrait en place un réseau d’immeuble ou de rue. Ce kit serait composé de liste et autres éléments que l’ambassadeur pourrait distribuer dans les boîtes aux lettres pour expliquer la démarche, relever les services ou objets que chacun serait prêt à partager, qui serait ensuite afficher dans le hall d’immeuble

 

Sébastien imagine un meuble ou élément de mobilier à disposition dans les immeubles, à l’instar du local poussette ou boîte aux lettres, où chacun disposerait des objets ou produits à donner ou prêter, voire même des repas ou des aliments que l’on aurait certainement jetés (dans un meuble réfrigéré)

One of Co-meet’s trademarks is the capacity to investigate various line of business and offer ad hoc marketing approach to their clients. Thanks to an empathic stance, Co-meet successfully developed a trusting customer relationship. Our ad hoc marketing thinking answer each issues in an appropriate way up to post-study support : from collecting datas to delivrables mixing different forms (text, sound, video…) to creativity workshop sessions : from innovation marketing to product testing to marketing consultancy