Co-Meet: 8-10, rue Saint Marc - 75002 Paris - Tél : 01 43 36 93 47

Et si demain nous allions dans des endroits à tout faire ?

Facebook Twitter Google Plus email
Rejoindre le groupe Facebook
Les Bobines

Les commerces mutent et évoluent, et les expériences de mélange des genres font florès.  Le développement des concepts store n’est en soi pas nouveau : il s’agissait de valoriser des tendances, de proposer des produits uniques, de faire flâner le consommateur pour qu’il reste plus longtemps, s’inspire… et consomme plus.

Mais apparaît cette nouvelle tendance des commerces hybrides, qui proposent deux ou plusieurs offres ou activités différentes dans un même lieu. Il s’agit de véritables « métissages commerciaux » liés aux parcours des fondateurs, aux attentes des quartiers, à la complémentarité d’offres parfois totalement loufoques, mais qui répondent soit à une véritable logique commerciale, soit à des besoins des individus non résolus par les commerces actuels. Ces commerces reprennent pour eux les mécaniques classiques du co-branding, mais au profit de boutiques de proximité et non plus de marques internationales. Ils deviennent commerce « tout en un », ou « à tout faire », ou du moins à faire davantage que ce qu’il était initialement dédié.

Dans ces adresses qui voient doubles, les mécaniques sont différentes des concepts store. Il s’agit de lier des activités ou des offres pour aller plus vite, pour que ce soit plus en phase avec les modes de vie urbains, pour faire en sorte que le temps subi dans un endroit devienne un temps gagné. Il s’agit également de réenchanter des activités ou lieux peu réjouissants, dans lequel le consommateur a trop souvent l’impression de perdre son temps à faire la queue, à attendre que ses mèches prennent, à patienter que l’expert résout son problème… Ce sont aussi des commerces plus « serviciels », qui allient souvent une offre produits à des services qui rendent ces lieux beaucoup plus conviviaux, beaucoup plus dans une recherche de liens et de partage d’expériences, de passions, d’intérêts communs. Des commerces de proximité qui deviennent petit à petit des « social store ».

Les opportunités peuvent être très créatives, originales, et l’imagination et les combinaisons à l’infini. Et si les commerces de proximité sont aujourd’hui précurseurs, des services publics ou d’autres lieux pourraient sans doute s’en inspirer !

Exemples :

Les bobinesLes Bobines est une nouvelle façon de vivre la sortie cinéma à Paris. C’est un lieu de vie, un lieu de partage. Les Bobines, ce n’est ni un restaurant ni une salle de cinéma. Aux Bobines, on dine, puis on descend regarder un film dans la salle de projection privée, gratuitement, si on en a envie, un film différent chaque soir (détecté par Kro Guiraud)

Bibliothèque graineLouer des graines dans une bibliothèque, en même temps que des livres ! Banque de semences, bibliothèque, prêt de vélo, cours de tricot : deux femmes réinventent le rôle de la bibliothèque municipale contemporaine à Fairfield dans le Connecticut (découvert par Nadia Beckert)

Café véloLe Café-vélo à Grenoble, alliant cantine et tournevis, est un bar-café associé à un atelier de vélo, oeuvrant pour le développement du vélo. Vous en trouvez d’autres en France, comme la Bicycletterie à Lyon par exemple (posté par Julien Brunel)

Nouvelle èreLa Nouvelle Ère est un lieu à Paris qui allie fleuriste et coiffeur (nouvel hair !), où comment faire préparer le bouquet de sa soirée le temps de refaire son brush ! (découvert par Co-meet)

Nationale 7Nationale 7 regroupe dans un seul lieu la culture indé-rock d’un disquaire et l’univers hétéroclyte d’un chineur. On peut y entrer à la recherche d’un Hendrix et repartir avec une chaise Knoll ! (découvert par Co-meet)

CiggoCiggo.fr est une plateforme communautaire qui permet de choisir son voisin dans le train, de discuter boulot avec une personne qui effectue le même voyage que nous, désire le rendre plus convivial tout en élargissant son réseau (par Katia Soshinska)

 

scénarios :

Ces scénarios sont ceux imaginés par les membres de la communauté autour du thème des « lieux hybrides » réalisé lors de la SmartIdéa récemment organisée. 

  

• Nadia Beckert imagine un lieu où elle pourrait déjeuner, discuter avec ses copines, tout en se faisant les ongles ou sa coupe de cheveux pour la soirée.

 

Kro Guiraud imagine des wagons de train / salon de beauté, qui lui permettraient de faire passer ses 3h de trajet tout en profitant d’une manucure, d’un coiffeur, voire d’une masseuse pour arriver totalement détendue! 

 

Adam Gaoua imagine un wagon de train / salle de jeux, pour pouvoir jouer à des jeux vidéos ou à d’autres jeux, tout en partageant sa passion, ses parties, sans déranger ses voisins!

 

Co-meet imagine des espaces publics multi-services, comme La Poste, les Préfectures ou les Pôle Emploi, qui deviendraient des lieux polyvalents permettant d’optimiser ses temps d’attente, que ce soit proposant des services publics (ex : conseil fiscal au moment des déclarations d’impôt) voire des services privés de proximité

Les autres articles Smart Conso

smc02

Tourisme : et si demain l’habitant local de votre destination était au cœur de vos prochaines vacances ?

Le secteur du tourisme a vécu une mutation d’envergure avec l’arrivée d’internet. Parmi les tendances actuelles, une recherche d’un « autre tourisme », plus authentique et proche des locaux

Lire l'article
smc01

Consommation : et si demain vous ne faisiez plus vos courses ?

Et si au lieu d’aller faire nos courses, nous nous abonnions à nos achats les plus courants, les plus contraints, les plus récurrents?

Lire l'article
boitevoisin

Société : et si vos voisins revenaient au cœur de vos relations sociales ?

Il était encore un temps où tout le monde connaissait ses voisins, avec qui nous avions des relations régulières, mais l’économie collaborative et internet ont généré un renouveau des relations de voisinnage…

Lire l'article
Animaux

Et si demain les animaux devenaient des êtres humains comme les autres ?

À l’heure où les animaux domestiques ne sont plus considérés comme des biens meubles, les innovations à leur encontre vont bien au-delà de les nourrir ou les entretenir. Au point d’inventer un nouveau lien avec ces membres à part entière des foyers?

Lire l'article
Auto production

Et si demain nous produisions tout ce dont nous avons besoin par nous-mêmes ?

Imprimantes 3D, découpeuses laser, Fab Lab, logiciels et matériels open source sont désormais à la portée de tous, et fabriquer des objets ou autres produits, chez soi comme à son bureau, pourrait rapidement devenir aussi courant que de retoucher des photos…

Lire l'article
Sport

Et si demain on faisait du sport autrement ?

Les cours de gym à la Véronique et Davina sont bien la préhistoire du fitness ! Un nouveau monde du sport et de nouvelles pratiques sont en train de naître, plus ludiques, plus féminines, plus conviviales, plus en phase avec la santé que la performance. Parmi quelques exemples, vous pouvez courir en dansant, participer aux Color Run, être immergé dans des lieux interactifs…

Lire l'article
StarTreck

Et si demain on contrôlait tout ce que l’on mange?

Le numérique a bouleversé de nombreux paradigmes de nos sociétés. Dans les relations humaines, dans l’économie, dans le travail, dans l’information et la communication… Dans la santé, il bouleverse notre rapport au corps et accompagne les évolutions d’auto-contrôle que l’automédication avait par exemple amorcé. Les objets connectés…

Lire l'article
100

Et si demain nous partagions notre vie avec des robots?

Les robots sont présents depuis de nombreuses années dans les usines pour remplacer certaines fonctions et tâches humaines, comme peindre, souder, tracer, mesurer… Leur rôle est de remplacer l’homme dans les tâches difficiles, rébarbatives, pesantes, contraignantes, sans autonomie et dans un cadre jusqu’à présent professionnel …

Lire l'article
Déconnexion

Et si demain on se déconnectait ?

Dans un monde hyperconnecté, la tendance est à la « Robinsonite », à la déconnexion momentanée, pour s’octroyer des pauses, faire l’expérience de la discontinuité, avoir des moments « sans ». Et si on se déconnectait d’autres choses que du digital aussi ?

Lire l'article

Une des marques de fabrique de Co-meet est la capacité d’investiguer des secteurs d’activités variées et de proposer à ses clients des démarches marketing toujours ad hoc. Grâce à une posture emphatique, Co-meet a su développer une relation client de confiance. Nos réflexions marketing ad hoc répondent à chaque problématique de manière adaptée jusqu’à l’accompagnement post étude : du recueil de l’information aux livrables mixant différentes formes (texte, son, vidéo…) aux sessions de workshop créativité : du marketing d’innovation au test consommateur en passant par le conseil marketing.