Co-Meet: 8-10, rue Saint Marc - 75002 Paris - Tél : 01 43 36 93 47

Et si demain on contrôlait tout ce que l’on mange?

Facebook Twitter Google Plus email
Rejoindre le groupe Facebook
StarTreck

Le numérique a bouleversé de nombreux paradigmes de nos sociétés. Dans les relations humaines, dans l’économie, dans le travail, dans l’information et la communication… Dans la santé, il bouleverse notre rapport au corps et accompagne les évolutions d’auto-contrôle que l’automédication avait par exemple amorcé.

Les objets connectés, qui font florès actuellement, sont souvent considérés comme des gadgets. Mais ils traduisent le développement du « santéisme », l’autosurveillance généralisée par des capteurs, la quantification permanente de soi… Demain, nous serons capable de savoir tout de soi… jusqu’à l’indigestion ?

La santé et l’alimentation étant intimement liées, de nombreux appareils de mesures voient le jour pour produire des données sur son alimentation. C’est ce que nous appelons le « tricodisme », inspiré du tricodeur de la série de science-fiction Star Treck, petit outil tenant dans la main capable d’enregistrer et d’analyser son environnement. Il ne s’agit plus seulement de faire de son corps un objet clinique en perpétuelle observation, mais de surveiller tout ce qui pénètre en nous, de radiographier ce qui pénètre dans notre corps, perçus comme des éléments extérieurs suspects.

Marque de grande suspicion envers l’agro-industrie, en échos à la forte hausse des produits et légumes frais, et aux produits bio qui ont le vent en poupe, ce traçage de son alimentation, encore très mineur, ne génèrerait-il pas de nouvelles façons de manger, de cuisiner, d’acheter ses produits ? Que peut-on faire de toutes ces données sur ses carottes et ses pommes de saison ? Peut-on faire de cette « infobésité » un nouveau mode de « connaissance positif » ? Ce « tricodisme » peut-il s’étendre à d’autres univers que l’alimentation ?

Exemples :

Une association qui déchiffre les étiquettes : L’association Open Food Facts collecte et partage l’ensemble des informations (ingrédients, données nutritionnelles…) sur les produits alimentaires du monde entier. Grâce au site internet et aux applications mobiles, vous pouvez trouver les produits qui ne contiennent pas (ou moins) certaines substances (graisses, sels, additifs, allergènes), et vérifier les allégations des industriels. http://fr.openfoodfacts.org
Un capteur de molécules : associé à une application mobile, le capteur moléculaire SCiO, développé par la société israélienne Concumer Physics, permet de connaître la composition chimique de n’importe quel aliment, mais également des médicaments, des plantes, des liquides… Il suffit par exemple de disposer le capteur contre un morceau de fromage pour connaître le nombre de calories, son poids, sa quantité de graisses, de protéines ou de glucides. https://www.kickstarter.com/projects/903107259/scio-your-sixth-sense-a-pocket-molecular-sensor-fo
Un traqueur de pesticides : « What’s On My Food » est une application mobile qui vous permet de savoir si vos laitues sont infestées de pesticides. Véritable catalogue mobile, elle répertorie plus d’une centaine d’aliments, jus d’orange prétendu 100% pur jus, laitues, concombres… Selon l’aliment concerné et sa provenance, l’application saura vous dire s’il contient trop de résidus de pesticides, le rendant nocif ou s’il est consommable sans risque. http://www.whatsonmyfood.org/iphoneapp.jsp
Un spectromètre pour identifier les allergènes : 6SensorLab est une start-up qui travaille à la réalisation d’un appareil portatif qui permettrait aux utilisateurs de vérifier rapidement si leur plat ne contient pas de gluten ou autres allergènes. Vous trempez une bande test dans la nourriture, et vous recevez le résultat sur votre smarphone ! http://www.6sensorlabs.com/#about
Des baguettes intelligentes : En Chine, où les scandales alimentaires sont légion, depuis les huiles de cuisson frelatées jusqu’à la viande de renard, le géant de l’internet Baidu a conçu des baguettes « intelligentes », testées sur des huiles, capables d’analyser leur contenu et leur composition à l’aide de capteurs. http://www.ladepeche.fr/article/2014/09/04/1945166-en-chine-des-baguettes-intelligentes-pour-detecter-les-aliments-dangereux.html
Une application pour les produits de beauté : L’application Thin Dirty permet de scanner le code barre d’un produit cosmétique pour avoir sa fiche descriptive, sa liste d’ingrédients et son caractère nocif pour la santé. L’appli fonde ses résultats sur trois critères : le caractère cancérigène de l’ingrédient, le caractère toxique pour le développement et la reproduction, et le caractère allergène et immunotoxique. http://www.thinkdirtyapp.com 

SCÉNARIOS :

Adam Gaoua imagine un système intelligent qui calcule ce que l’on mange dans la journée, recalcule à chaque fois ce que l’on peut encore manger dans la journée (en fonction du nombre de calories ingurgités, d’un programme diététique…), conseille et propose des plats ou aliments, dans le but de manger sainement et équilibré, ou dans le cadre d’un traitement diététique particulier. Une sorte d’assistant culinaire intelligent et personnalisé à sa consommation
Nadia Beckert imagine un système ou une application qui régule nos achats : un système intelligent capable de prendre en compte tous nos achats, qui nous alerte en fonction de l’état de son compte en banque ou des dépenses programmées (loyer, impôts…), sans devoir faire de calculs ni aller dans l’application de la banque. Ce système permettrait d’éviter les découverts, de mieux gérer ses budgets et déconvenues financières
Kro Guiraud souhaiterait un outil qui lui permettrait de récolter les données de son sommeil, et plus encore mémoriser ses rêves. Chaque matin, elle connaîtrait les bonnes phases de sommeil des plus mauvaises, elle aurait des conseils pour un meilleur sommeil la prochaine nuit, pourrait avoir accès à l’historique des ses rêves, presque les revoir et s’y replonger comme dans son propre film inconscient
Co-meet imagine une application mobile qui permette de scanner des produits ou des aliments, pour donner des informations nutritionnels, des conseils de cuisine, des vidéos de recette, des associations avec d’autres produits ou liquides, et permettent de les partager avec les membres de la communauté

Les autres articles Smart Conso

smc02

Tourisme : et si demain l’habitant local de votre destination était au cœur de vos prochaines vacances ?

Le secteur du tourisme a vécu une mutation d’envergure avec l’arrivée d’internet. Parmi les tendances actuelles, une recherche d’un « autre tourisme », plus authentique et proche des locaux

Lire l'article
smc01

Consommation : et si demain vous ne faisiez plus vos courses ?

Et si au lieu d’aller faire nos courses, nous nous abonnions à nos achats les plus courants, les plus contraints, les plus récurrents?

Lire l'article
boitevoisin

Société : et si vos voisins revenaient au cœur de vos relations sociales ?

Il était encore un temps où tout le monde connaissait ses voisins, avec qui nous avions des relations régulières, mais l’économie collaborative et internet ont généré un renouveau des relations de voisinnage…

Lire l'article
Animaux

Et si demain les animaux devenaient des êtres humains comme les autres ?

À l’heure où les animaux domestiques ne sont plus considérés comme des biens meubles, les innovations à leur encontre vont bien au-delà de les nourrir ou les entretenir. Au point d’inventer un nouveau lien avec ces membres à part entière des foyers?

Lire l'article
Auto production

Et si demain nous produisions tout ce dont nous avons besoin par nous-mêmes ?

Imprimantes 3D, découpeuses laser, Fab Lab, logiciels et matériels open source sont désormais à la portée de tous, et fabriquer des objets ou autres produits, chez soi comme à son bureau, pourrait rapidement devenir aussi courant que de retoucher des photos…

Lire l'article
Sport

Et si demain on faisait du sport autrement ?

Les cours de gym à la Véronique et Davina sont bien la préhistoire du fitness ! Un nouveau monde du sport et de nouvelles pratiques sont en train de naître, plus ludiques, plus féminines, plus conviviales, plus en phase avec la santé que la performance. Parmi quelques exemples, vous pouvez courir en dansant, participer aux Color Run, être immergé dans des lieux interactifs…

Lire l'article
100

Et si demain nous partagions notre vie avec des robots?

Les robots sont présents depuis de nombreuses années dans les usines pour remplacer certaines fonctions et tâches humaines, comme peindre, souder, tracer, mesurer… Leur rôle est de remplacer l’homme dans les tâches difficiles, rébarbatives, pesantes, contraignantes, sans autonomie et dans un cadre jusqu’à présent professionnel …

Lire l'article
Les Bobines

Et si demain nous allions dans des endroits à tout faire ?

Les commerces mutent et évoluent, et les expériences de « mélange des genres » font florès. Les adresses voient doubles, et de plus en plus de lieux hybrides voient le jour. Nouvelle forme de consommation, de shopping… déclinable ailleurs que dans les commerces de proximité?

Lire l'article
Déconnexion

Et si demain on se déconnectait ?

Dans un monde hyperconnecté, la tendance est à la « Robinsonite », à la déconnexion momentanée, pour s’octroyer des pauses, faire l’expérience de la discontinuité, avoir des moments « sans ». Et si on se déconnectait d’autres choses que du digital aussi ?

Lire l'article

Une des marques de fabrique de Co-meet est la capacité d’investiguer des secteurs d’activités variées et de proposer à ses clients des démarches marketing toujours ad hoc. Grâce à une posture emphatique, Co-meet a su développer une relation client de confiance. Nos réflexions marketing ad hoc répondent à chaque problématique de manière adaptée jusqu’à l’accompagnement post étude : du recueil de l’information aux livrables mixant différentes formes (texte, son, vidéo…) aux sessions de workshop créativité : du marketing d’innovation au test consommateur en passant par le conseil marketing.