Co-Meet: 8-10, rue Saint Marc - 75002 Paris - Tél : 01 43 36 93 47


Capture d’écran 2018-10-26 à 10.17.42

Avec l’innovation, notre monde semble avoir trouvé le remède à ses maux, du moins avoir remplacé la notion de Progrès. Avec l’innovation, ce sont de nouveaux modèles de société qui sont conçus, de nouveaux cadres de vie, de nouvelles orientations pour un devenir annoncé meilleur. Changer, créer de nouveaux services, de nouveaux objets, révolutionner nos usages, développer de nouvelles technologies, voilà le leitmotiv pour faire évoluer notre civilisation. En cela, l’innovation est légitimée pour être vecteur de sens, et les start-up comme rampes de lancement. Pour certains, il s’agit même de créer un nouvel Homme…

Dans les semaines à venir, nous vous proposons une série d’études de cas de sociétés, de marques ou de phénomènes sociaux qui ont bouleversés ou bouleversent nos environnements de vie, de consommation et d’achat. Ils s’inscrivent dans le registre de l’innovation parce qu’ils ont créé de nouveaux services, de nouveaux usages, et remplacent une grande partie de ce qui faisait l’époque pré-digital. Vous retrouvez ces publications dans le groupe “Regard sur les innovations et le monde d’aujourd’hui” que je vous invite à rejoindre ICI.

Le fast-good, Deezer, Uber, le co-working, les déplacements partagés, le selfie… autant de nouveaux phénomènes qui marquent notre époque et disent de notre temps. Ce sont des marqueurs qui ont su non seulement bousculer des marchés et des positions dominantes, mais surtout distinguer ce début de XXIe siècle. Ils ont fait évoluer nos façons de manger, de se déplacer, de se divertir, de travailler…

En cela elles font histoire, non pas la grande Histoire, mais l’histoire de nos quotidiens. Plus encore, ils deviennent « mythes » dans la mesure où ils façonnent nos façons de penser, de bouger, d’interagir, de consommer. Ils sont dans notre vie comme notre mobile est dans notre poche : omniprésents. Alors même qu’il y a juste 10 ou 15 ans, leur idée n’était même pas envisageable, car hors du réel imaginable, et même hors de la science-fiction projective.

Ces mythes nouvelle génération écrivent une nouvelle page de la culture de masse moderne. Ils viennent petit à petit remplacer les Mythologies de Roland Barthes. Le catch, les détergents, le Tour de France, l’astrologie… laissent progressivement la place à Instagram, à AirBnb, au burn-out et à la voiture autonome.

Une des marques de fabrique de Co-meet est la capacité d’investiguer des secteurs d’activités variées et de proposer à ses clients des démarches marketing toujours ad hoc. Grâce à une posture emphatique, Co-meet a su développer une relation client de confiance. Nos réflexions marketing ad hoc répondent à chaque problématique de manière adaptée jusqu’à l’accompagnement post étude : du recueil de l’information aux livrables mixant différentes formes (texte, son, vidéo…) aux sessions de workshop créativité : du marketing d’innovation au test consommateur en passant par le conseil marketing.